06.05.2020

Ensemble pour un environnement de travail plus sûr à l'occasion de la Journée du Cariste

Bruxelles, le 7 mai 2020 - Demain est un jour particulier. C'est la Journée du Cariste, un jour où tous les conducteurs de chariots élévateurs sont honorés et où une attention particulière est accordée à un environnement de travail sûr. La crise actuelle du COVID-19 et, par conséquent, l'augmentation des commandes en ligne, entraînent une augmentation de la charge de travail dans le secteur, et donc plus de risques. Le spécialiste belge des chariots élévateurs B-CLOSE souhaite donc attirer l'attention sur un environnement de travail sûr pour tous les caristes. En effet, les chiffres de la Fedris (l'Agence fédérale des risques professionnels) montrent que le nombre d'accidents impliquant des chariots élévateurs est toujours en hausse, avec une augmentation de près de 5 % par rapport à 2017.

Ensemble pour un environnement de travail plus sûr à l'occasion de la Journée du Cariste

Maintenant que nous devons tous rester à la maison, nous constatons une augmentation massive des ventes en ligne. Afin de pouvoir livrer tous les colis le plus rapidement possible, le secteur de la logistique tourne à plein régime. Cela se remarque dans les centres de distribution et les ports, où les caristes travaillent souvent de longues journées, à un rythme plus soutenu. Ils doivent respecter les délais quotidiens dans un environnement mouvementé. Ces efforts supplémentaires affectent également le bien-être et la sécurité des conducteurs de chariots élévateurs.

« L'effervescence et les efforts supplémentaires rendent les conducteurs de chariots élévateurs plus susceptibles d'être fatigués et donc potentiellement moins attentifs au travail. Cela peut conduire à des situations dangereuses, entraînant des erreurs ou des accidents », explique Kurt Boudt, responsable marketing chez B-CLOSE.

Faire face aux risques avec un chariot élévateur

C'est pourquoi, à l'occasion de la Journée du Cariste, B-CLOSE tient à remercier tous les conducteurs de chariots élévateurs pour les efforts qu'ils ont déployés ces dernières semaines et à attirer l'attention du public sur leur sécurité. La sécurité est une question difficile dans le secteur depuis un certain temps. En effet, les conducteurs de chariots élévateurs ont un travail agréable mais difficile, avec beaucoup de responsabilités. Leur travail peut être imprévisible, stressant et parfois même dangereux.

Le dernier rapport annuel de la Fedris (l'Agence fédérale pour les risques professionnels) montre qu'en 2018, 1 470 accidents impliquant des chariots élévateurs et autres installations mobiles se sont produits. Cela représente une augmentation de 4,6 % par rapport à 2017, année où 1 405 accidents ont été enregistrés. 57 % des conducteurs de chariots élévateurs restent temporairement invalides après un accident, tandis que 13 % se retrouvent avec une incapacité permanente. 1 % des accidents sont même mortels. De manière générale, le secteur des "activités de soutien au stockage et au transport" figure même parmi les dix premiers secteurs ayant enregistré le plus grand nombre d'accidents en 2018.

Un environnement de travail sûr pour tous les conducteurs de chariots élévateurs

En ces temps de pression professionnelle accrue et de longues journées de travail, la sécurité est plus importante que jamais. C'est l'avis de Kurt Boudt, directeur du marketing chez B-CLOSE : « La sécurité passe avant tout. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons réduire le nombre d'accidents et faire en sorte que chaque conducteur de chariot élévateur se sente en sécurité au travail ».

Des conseils simples et des consignes de sécurité fermes peuvent déjà faire une grande différence dans la prévention des accidents.« Faire un plan de circulation, par exemple, est toujours une bonne idée. En séparant autant que possible les différents types de trafic comme les piétons, les chariots élévateurs et les camions, le risque d'accident est considérablement réduit », explique Kurt Boudt. Par ailleurs, il est aussi important de stimuler les sens dans l'environnement de travail. Les signaux sonores et lumineux, par exemple, peuvent avertir les employés lorsqu'un danger est imminent. Des capteurs d'alerte en cas de marche arrière ou des bandes LED dans un environnement sombre rendent aussi l'environnement de travail beaucoup plus sûr.

 

Via B-Close

Top offres du mois *Sponsorisé

Dernières nouvelles

03.06

60 vols cargo par jour à Brussels Airport

Alors que le trafic de passagers est toujours pratiquement au point mort, Brussels Airport se réjouit de voir de nouvelles compagnies aériennes développer des activités full cargo à partir ou à destination de Bruxelles.

Lire plus

25.05

Le trafic continue à progresser, mais moins vite

Le nombre de poids lourds utilisant le réseau Viapass continue à progresser, mais la courbe de progression commence à s’aplatir. A-t-on déjà atteint un plafond pour les transporteurs belges ?

Lire plus

18.05

DSV a traité 100 millions de masques buccaux

Le week-end dernier, DSV Belgique a franchi un cap important : dans son hub pharma à brussels Airport, le 100 millionième masque buccal a été traité depuis le début de la crise du Covid-19.

Lire plus

Toutes les nouvelles

Cherchez votre job
par région

Chercher

Cherchez votre job
par catégorie

Chercher

Faites-vous repérer par les Entreprises

Créer votre CV