03.05.2021

"Le COVID-19 nous a montré l'importance d'une bonne distribution" - Johan Sarazin, Warehouse Manager chez Colruyt Group

Johan Sarazin est Warehouse Manager chez Colruyt Group. A 40 ans, il a 3 enfants (2 filles et 1 garçon) et vit à Helkijn en Flandre occidentale, à la frontière avec la Wallonie. Nous lui avons posé quelques questions sur son métier de Warehouse Manager et sa carrière chez chez Colruyt Group.

Bonjour Johan ! Pourriez-vous nous dire qui vous êtes en deux mots ?

J'ai 40 ans et j'ai 3 enfants (2 filles et 1 garçon). J'habite à Helkijn, dans la province de Flandre occidentale, à la frontière avec la Wallonie. Durant mon temps libre, j'écoute principalement de la musique et je regarde des films.

Comment êtes-vous arrivé chez Colruyt Group et quelle carrière avez-vous faites chez Colruyt Group ?

J'ai d'abord commencé par être étudiant jobiste durant mes études secondaires le samedi et durant les vacances dans un magasin Colruyt. Mes parents étaient de fidèles clients de Colruyt et m'avaient dit que Colruyt cherchait encore des étudiants jobistes. Quand j'ai terminé mes études, je ne suis pas tout de suite parvenu à trouver un emploi lié à mon diplôme de Sciences politiques et sociales. Je voyais également que Colruyt Group proposait de nombreuses possibilités de carrière. De plus, je m'y étais toujours bien amusé, donc j'ai saisi l'occasion de postuler pour un trajet de Junior Store Manager pour nos magasins OKay. En 2003, j'ai commencé à travailler dans le magasin OKay de Sint-Lievens-Houtem, mais j'ai ensuite travaillé dans différents magasins. OKay n'en était alors qu'à ses balbutiements et la plupart de nos clients ne nous connaissaient pas encore. En tant que Junior Store Manager, je suis devenu responsable d'une équipe. Ensemble, nous étions responsables du fonctionnement opérationnel des magasins (habillage du magasin, dégustations, travail de caisse, approvisionnement des rayons, répondre aux questions des clients, etc.). En outre, j'étais également chargé de créer une bonne dynamique de groupe, pour que les clients puissent sentir l'énergie et l'enthousiasme de mon équipe. En 2007, l'ancien directeur de OKay cherchait un Business Project Manager pour travailler sur des projets concernant certaines innovations commerciales chez OKay. Ainsi, la direction voulait par exemple vendre des poulets rôtis dans les magasins de OKay. C'est un projet auquel j'ai participé de A à Z. J'ai calculé la rentabilité, les aspects financiers et j'ai répertorié ce qui était nécessaire sur le plan pratique. Ensuite, le projet a été déployé dans plusieurs magasins-tests avant d'être appliqué dans tous les magasins OKay. Ce rôle a depuis lors évolué pour devenir la fonction de Lean Professional au sein de Colruyt Group. J'ai exercé cette fonction pendant quatre ans avant que l'on me demande, en 2011, de passer de la vente à la logistique. À l'époque, il était de plus en plus question de séparer la logistique d'OKay de celle Colruyt Meilleurs Prix. Dans ce cadre, il m'a été demandé de commencer un trajet de Junior Warehouse Manager pour OKay. Avant de me lancer dans ce défi, j'ai honnêtement dû y réfléchir un moment. Je n'avais pas d'expérience dans la logistique et je n'étais plus dirigeant hiérarchique depuis quelques années. J'avais développé mon réseau dans la direction vente et connaissais également beaucoup de monde aux services centraux. En outre, je devais échanger mon horaire de jour pour travailler à nouveau en équipes, alors que j'avais deux enfants en bas âge, donc je devais prendre en compte tous ces facteurs. D'un autre côté, j'avais le sentiment qu'il s'agissait d'une chance que je ne pouvais pas laisser passer, donc j'ai choisi de me lancer. J'ai débuté les stages dans nos centres de distribution et après un trajet d'un an et demi, durant lequel j'ai également brièvement endossé le rôle de Team Leader, je suis devenu Warehouse Manager. Finalement, il a été décidé que l'Entrepôt d'OKay serait installé à Lot, ce qui était moins intéressant pour moi au niveau de l'emplacement, donc j'ai commencé à travailler dans un département de Colruyt Meilleurs Prix. J'occupe ce poste depuis près de dix ans et j'ai eu l'occasion d'y évoluer également. J'ai d'abord travaillé en tant que chef de département dans un entrepôt classique à Hal, puis à Ghislenghien jusqu'à aujourd'hui, dans notre entrepôt entièrement automatique de Ollignies.

À quoi ressemble une journée en tant que Warehouse Manager ? Quelles sont vos tâches principales ?

Ma fonction de Warehouse Manager offre chaque jour une belle variété de tâches réparties en trois grands volets : People Management, optimisation des processus et définition de la tactique et de la stratégie. En tant que People Manager, je coache, soutiens et fais évoluer mes collaborateurs jour après jour. Le département comptant 400 collaborateurs, une grande partie de mon temps est consacrée à mon équipe. Accompagner et soutenir les collaborateurs pour leur permettre d'évoluer dans leurs compétences, voire d'évoluer sur le plan personnel. La gestion opérationnelle de mes chefs d'équipe qui sont chacun responsables d'une équipe de 30 à 40 personnes est ce qui me donne personnellement le plus envie de me lever le matin. Parallèlement, nous avons un fonctionnement des processus poussé. Rien ne fonctionne autant par processus que la logistique et il est nécessaire que quelqu'un en ait la responsabilité.Lorsqu'il s'agit d'optimiser certains processus, la responsabilité m'en incombe souvent. Ainsi, dans le passé, je me suis chargé de chercher le système remplaçant de notre système vocal, d'améliorer la préparation des cigarettes pour réduire les erreurs de préparation coûteuses. En outre, il y a toujours des projets de plus grande ampleur ou des optimisations qui concernent plusieurs départements. Ainsi, dans le passé, j'ai été coresponsable du recrutement et de la sélection de nos collaborateurs et des processus y afférents, une collaboration entre Supply Chain et les RH. Enfin, le management stratégique et la réalisation d'objectifs stratégiques et d'un plan tactique font également partie de notre rôle. Je participe aux réunions de la direction visant à préparer l'avenir de notre Supply Chain.

Dans un monde idéal, ces trois volets sont bien équilibrés, mais dans la pratique, les choses se passent autrement. Lors de l'arrivée du coronavirus et durant la première période de confinement, en tant que Warehouse Manager, je me suis beaucoup plus occupé de mes collaborateurs. Comment les grands volumes peuvent-ils être préparés de manière sûre ? Comment faire en sorte que tout le monde se sente en sécurité, et que de l'attention et de l'espace soient accordés au stress/ et à l'anxiété que le coronavirus entraîne chez les collaborateurs ? Lors des moments plus calmes, je travaille aux processus ou sur la définition de nos objectifs stratégiques.

Quelles sont les principales responsabilités au sein du plus grand réseau de Supply Chain de Belgique et quel rôle votre fonction joue-t-elle dedans ?

Je suis le responsable final du département, et ce, pour 400 collaborateurs. Cela implique que j'ai tout de même pas mal d'impact et de responsabilité : aussi bien sur le travail que sur les collaborateurs. Au sein d'une aussi grande équipe, les choses peuvent toujours être améliorées. Il est de mon devoir de m'assurer, par le biais de mes Team Leaders, que les collaborateurs se sentent bien et qu'ils peuvent travailler de manière optimale. En outre, dans certains projets, je suis un maillon de la chaîne et j'y ai aussi une certaine responsabilité. Certains projets portent sur des millions d'euros. Ce sont des investissements gigantesques auxquels vous pouvez contribuer. Souvent, la responsabilité que l'on assume dans de tels projets est à la hauteur de celle que l'on veut bien prendre. Et bien évidemment, nous avons aussi la responsabilité finale de faire en sorte que les marchandises soient livrées à temps dans les magasins, ce qui nous donne un impact direct sur la société.

Vous détenez un master en sciences de la communication. Le lien avec une carrière en logistique/Supply chain n'est pas évident. Y aviez-vous vous-même pensé lorsque vous avez terminé vos études ? D'où est venu votre intérêt pour la logistique/la Supply Chain ?

Comme vous pouvez le conclure de mon histoire, je suis arrivé dans une fonction dans la Supply Chain plutôt par hasard, en évoluant au sein de notre organisation. C'est plutôt en y travaillant et en étant en contact avec le domaine que mon intérêt s'est développé. J'avais initialement été attiré par la culture d'entreprise, les valeurs et la dynamique de Colruyt Group. Durant mes études, j'avais également choisi une orientation plus générale. Si vous optez pour des études de médecine ou de dentisterie, vous avez très probablement envie d'embrasser une carrière dans cette discipline. Avec un diplôme en sciences de la communication, la direction était moins évidente dès le début. Quand j'étais étudiant jobiste, j'avais toujours travaillé au sein d'une chouette équipe, et c'est finalement ce qui m'a stimulé à continuer à travailler avec des gens et des clients.

Que dites-vous aux gens (sans expérience en logistique/Supply Chain) pour les faire choisir des études/une carrière dans la logistique/le secteur de la Supply Chain ?

L'arrivée de la crise du coronavirus a exposé l'importance de la distribution et a augmenté sa visibilité. Tout le monde est rapidement passé aux livraisons à domicile. Je pense que la distribution des marchandises a toujours été moins visible pour la plupart des gens, mais pas moins essentielle pour autant. Le moment où nos magasins ont été envahis et vidés en un temps record a parallèlement mis en évidence l'impact que nous avons sur la société. La chaîne qui précède l'arrivée du produit en magasin est souvent moins visible, mais pas moins essentielle pour autant. Les innovations à venir sur le plan sociétal auront aussi un grand impact sur la distribution. Le commerce de détail se révèle être un des secteurs qui seront les plus impactés par les changements. Nous fonctionnons avec tant de processus, de systèmes sous-jacents et tant de collaborateurs que les défis et les opportunités qui y sont liés sont gigantesques. C'est pourquoi une fonction au sein de la Supply Chain offre beaucoup de possibilités, permet d'évoluer énormément en tant que personne et vous permet à VOUS de faire une vraie différence.

Top offres du mois *Sponsorisé

Dernières nouvelles

03.05

"Le COVID-19 nous a montré l'importance d'une bonne distribution" - Johan Sarazin, Warehouse Manager chez Colruyt Group

Johan Sarazin est Warehouse Manager chez Colruyt Group. A 40 ans, il a 3 enfants (2 filles et 1 garçon) et vit à Helkijn en Flandre occidentale, à la frontière avec la Wallonie. Nous lui avons posé quelques questions sur son métier de Warehouse Manager et sa carrière chez chez Colruyt Group.

Lire plus

19.04

GLS ouvre un nouveau dépôt à Wijnegem

GLS Belgium a ouvert un nouveau dépôt à Wijnegem. Ce nouveau site reprend une partie des opérations qui étaient effectuées à Puurs et desservira la ville d’Anvers ainsi que les parties Nord et Est de sa périphérie.

Lire plus

12.04

Le marché du transport progresserait de 4.7 % en 2021

Selon les analystes de Transport Intelligence, le marché européen du transport routier va progresser de 4.7 % en 2021, mais n’aura pas encore retrouvé son niveau de 2019 à la fin de l’année.

Lire plus

Toutes les nouvelles

Cherchez votre job
par région

Chercher

Cherchez votre job
par catégorie

Chercher

Faites-vous repérer par les Entreprises

Créer votre CV